Mars sur Terre

accueilmédiaspresse écrite • centre-presse

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Centre-Presse - Le quotidien de la Vienne

Centre-Presse Joan Roch : « Du soleil 24h sur 24 »

[2004.07.20] Une version de mon journal de bord, composée spécialement pour ce journal, a été publiée en page 3 du quotidien régional français Centre-Presse. Ce journal de bord résume la première semaine de la mission de la Mars Society dans l'Arctique en juillet 2004.

Le quotidien Centre-Presse est publié à plus de 75 000 exemplaires.

Vous trouverez ci-dessous une copie du texte publié dans le journal.


Science
Recherche - Journal de bord d'un Poitevin qui teste la vie sur Mars à bord d'une station installée dans le Grand Nord canadien située sur la plus grande île inhabitée du monde.

Joan Roch : « Du soleil 24h sur 24 »

Depuis deux semaines notre Poitevin, Joan Roch et une équipe de scientifiques internationaux testent la vie sur Mars dans le Grand Nord canadien. Coupés du monde. Dans son journal de bord, Joan Roch raconte que le froid, l'isolement, la fatigue et le soleil non stop n'ont pas entamé le moral des hommes.

Il neige sur « Mars ». Dans le fond du cratère, j'accompagne deux géologues en combinaison spatiale qui examinent le terrain. Le système de navigation par satellite a été mal calibré, nous avons dévié de notre course. Les communications radio avec la base sont mauvaises. Par mesure de sécurité, on nous ordonne de rentrer immédiatement à la station.

La base dans un cratère
Cela fait quatre jours que notre simulation a débuté. Sept scientifiques, volontaires pour vivre une mission habitée sur la planète Mars, installés sur l'île de Devon, dans la Flashline Mars Arctic Research Station (FMARS). La base est perchée au bord d'un cratère de météorite de 20km, au nord du cercle polaire. Pour sortir de notre habitat, il faut absolument enfiler une combinaison. Autour de la base, le désert arctique éclairé 24h sur 24 par le Soleil.

Pour arriver ici, il a fallu prendre un avion à partir d'Ottawa pour Resolute. Ensuite, de cette ville perdue dans le grand Nord canadien comptant 271 habitants permanents, trois avions à hélice ont été nécessaires pour transporter près de deux tonnes de matériel jusqu'à FMARS. Une fois les avions partis, nous sommes seuls pour quatre semaines, durée totale de notre mission.

Le désert de l'Arctique est un environnement idéal pour cette simulation. Les difficultés d'orientation, les caractéristiques géologiques, le froid et l'isolement total contribuent à se croire sur Mars. Les difficultés rencontrées et la fatigue n'ont pas encore affecté le moral de l'équipe, mais notre séjour ne fait que commencer.

Nous sommes enfermés dans un cylindre de 10 mètres de diamètre, sur deux étages. Les conditions de vie sont rudes : chauffage minimum, eau rationnée, électricité réduite, communications limitées. Tout le monde travaille très fort. Chaque journée est remplie par la préparation des sorties, la maitenance de l'habitat, les expériences scientifiques, les rapports à envoyer à l'équipe de soutien sur Terre. Et avec le Soleil qui ne se couche jamais, le sommeil est très difficile.

Mais nous sommes émerveillés par le paysage, grandiose. Ici, l'été commence tout juste et la nature se transforme sous nos yeux. Le désert fleurit, littéralement. D'ici la fin de notre mission, tout sera mort et la neige reviendra. En attendant, nous continuons à explorer notre version de Mars… sur Terre. Il fait froid. Il neige encore.

Joan Roch, Centre-Presse - 2004.07.20


Encadré
Des nouvelles une fois par semaine

Un Poitevin, Joan Roch, participe en ce moment à une expérience unique : un mois de simulation de vie sur Mars, dans le Grand Nord canadien. Dans notre édition du jeudi 8 juillet, nous avons consacré un article à cette expédition. Jusqu'au 4 août, date de la fin de son « aventure martienne », nous allons régulièrement (une fois par semaine environ) rapporter dans nos colonnes son journal de bord (également sur le net : http://www.marssurterre.net/) qu'il nous transmet par mail.

Centre-Presse - 2004.07.20