Mars sur Terre

accueil • base mdrs

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

La Mars Desert Research Station

La Mars Desert Research Station La Mars Desert Research Station Le laboratoire en bas La salle commune à l'étage Plan du niveau inférieur de MDRS Plan du niveau supérieur de MDRS

La seconde base de la Mars Society, la Mars Desert Research Station, a commencé à recevoir des volontaires en 2002 et fonctionne huit mois par an. Les décors du désert de l'Utah ainsi que son passé géologique font de MDRS un endroit idéal pour simuler Mars sur Terre.

L'emplacement choisi pour MDRS est analogue à Mars en plusieurs points. Le désert de l'Utah, à quelques heures en voiture au sud de Salt Lake City est un véritable décor de cinéma à l'image de la planète rouge : terre rouge, desert, labyrinthes de canyons, formations rocheuses spectaculaires.

La géologie de l'endroit, autrefois recouvert d'un océan, offre des couches sédimentaires, exactement comme on espère en découvrir sur Mars. De plus, les dépôts de sel caractéristiques de la région de Salt Lake City forment un habitat pour des organismes particulièrement résistants, les extrêmophiles. Ces bactéries ont la particularité de pouvoir se développer et vivre à la surface des cristaux de sel, en présence d'une quantité infime d'eau. C'est une forme de vie qui pourrait encore exister à la surface de Mars.

Toutes ces similitudes entre le désert américain et Mars font de la base MDRS un point de départ idéal pour de nombreuses expériences biologiques.

Entre MDRS et FMARS, la grande différence est l'accessibilité de la base. MDRS est en plein désert, mais la petite agglomération de Hanksville est à quelques kilomètres seulement. Tout le transport peut donc se faire par la route. Le climat est aussi plus clément, la chaleur n'étant insupportable que pendant les mois d'été, permettant aux simulations de fonctionner huit mois par an.

La conception de MDRS est très semblable à celle de FMARS, la seconde tentant de corriger les erreurs commises dans la première. Tout comme FMARS, la station est circulaire et comporte deux niveaux. Les besoins en électricité sont assurés exclusivement par une génératrice au gaz naturel. L'eau est disponible grâce à un réservoir rempli régulièrement dans la ville voisine. Malgré tout, le rationnement de l'eau est de rigueur. Les toilettes fonctionne comme sur FMARS, par incinération des déchets solides.

En mode de simulation, les sorties se font exclusivement en combinaison, et les déplacements extérieurs à pied ou en ATV (All Terrain Vehicule, petite véhicule individuel à quatre roues motrices). La communication entre les membres de l'équipe est alors assurée par radio. L'orientation dans le désert de l'Arctique est fournie par le système de repérage par satellite, le Global Positioning System (GPS).

Pendant l'ensemble des séjours, les membres de l'équipe sont en communication constante avec une équipe de soutien technique. Les échanges se font par courriels et le délai de réponse est de 40 minutes minimum, pour simuler le délai existant entre la Terre et Mars.

Pour plus d'information, veuillez consulter le site internet de la Mars Desert Research Station.

Joan Roch - juin 2004