Mars sur Terre

accueilmdrs 18 • 2003.05.11

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Retour sur Terre

[2003.05.11] Après un départ imprévu de la station à 22h samedi, je me retrouvais en compagnie de trois américains, membres de la Mars Society, dans une voiture roulant vers Salt Lake City. Je ne sais pas trop qui étaient ces trois personnes, mais les deux jeunes semblaient faire des études en astronomie, et le plus âgé, probablement professeur, a lu la Bible pendant une bonne partie du trajet, à la lueur de sa lampe frontale.

Vers 1h du matin, changement de véhicule, le jeune conducteur étant arrivé chez lui, à Provo. C'est en sortant que j'ai pu admirer, au clair de lune, le paysage saisissant qui domine cette petit ville : située sur une plaine fertile au milieu du désert, Provo est bordé par un mur de montagne s'élevant de plusieurs kilomètres au dessus de la plaine, et ce en seulement quelques kilomètres horizontalement. La clarté lunaire me permettait en effet de voir les sommets enneigés, alignés à perte de vue, et qui constituent un obstacle permettant à l'humidité de s'accumuler dans cette région, transformant ainsi le désert en oasis.

Repartant pour Salt Lake City dans une voiture en aussi mauvais état que le défunt pick-up de la Mars Society, j'ai finalement atteint l'aéroport de la ville à 2h du matin. Il me restait à trouver un coin pour dormir un peu en attendant l'arrivée des employés de Northwest Airlines, seuls capables de changer mes billets d'avion. C'est vers 4h du matin que j'ai finalement pu modifier mon horaire de départ, et m'assurer d'une place dans le prochain avion à destination de Montréal, via Minneapolis et Detroit, départ 06:10.

Le reste du mon trajet présente peu d'intérêt. En conclusion, ma course s'est terminée dans mon appartement, vers 17h dimanche, me laissant ainsi le plaisir d'un lundi complet férié pour me remettre de mes émotions.

Cela conclut mon séjour sur Mars, mais sûrement pas mon travail concernant cette aventure. Je compte en effet mettre à profit cette expérience pour rédiger des articles sur le projet en général, la Mars Society, les gens que j'ai rencontrés, etc. Le travail de journaliste n'est pas terminé, bien au contraire !

Joan Roch - mai 2003