Mars sur Terre

accueilmdrs 18 • 2003.05.06

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Moby Dick

Départ de Brent à la poursuite de sa baleine blanche Le chemin vers Factory Butte est difficile Chemin difficile mais superbe Les contraintes de la simulation interdisent de continuer Factory Butte gagne cette partie, les ATVs restent en retrait Factory Butte domine les vaincus Le chemin du retour présente aussi de beaux points de vue Même sur le chemin du retour, Factory Butte semble narguer les explorateurs Le « Hab » vu de Repeater Hill Accident mortel… sur Mars

[2003.05.06] Aujourd'hui, Brent s'est transformé en capitaine Achab, à la poursuite de sa baleine blanche, l'extraordinaire formation rocheuse qui domine le paysage, Factory Butte.

En effet, Brent a tenté aujourd'hui d'atteindre cet endroit, à l'aide des ATVs, mais en respectant les contraintes de sécurité imposées par la NASA lors d'une EVA de ce type. Les astronautes doivent toujours avoir le temps de revenir à pied à l'habitat sans risquer de mourir d'asphyxie. Ceci signifie que le point le plus éloigné d'une expédition doit être atteint rapidement, et ensuite l'équipe peut revenir plus tranquillement, en surveillant la durée déjà écoulée, les réserves d'oxygène et la distance à parcourir pour être en mesure de revenir même en cas de problème mécanique.

Malheureusement pour Brent, le chemin pour atteindre Factory Butte était semé d'embûches, et un des trois équipiers, Mark, n'en était qu'à sa deuxième expérience de conduite des ATVs, et ne pouvait maintenir un rythme trop rapide. Le trajet a donc été bien plus long que prévu, et toujours pour respecter les consignes de sécurité, Brent a du renoncer à atteindre sa baleine blanche à environ trois kilomètres du but.

Mais, en bon capitaine Achab, Brent a décidé d'envoyer les meilleurs conducteurs d'ATV en mission dans deux jours. L'équipe sera constituée de Dave, qui est non seulement expérimenté mais en plus connait le chemin pour l'avoir parcouru aujourd'hui. Simone sera de la partie, forte de son expérience en moto. Et enfin moi-même, à l'aise avec ces engins pour les avoir déjà expérimentés aux USA il y a de cela une quinzaine d'années.

Notre mission commando consistera à parcourir rapidement le chemin qui nous sépare de Factory Butte et ainsi de conquérir au nom de notre capitaine, mais toujours en respectant les règles de la simulation, Moby Dick.

La prudence sera de mise, car si la vitesse est grisante, un incident arrivé il y a trois jours nous a signalé que les casques des combinaisons spatiales n'étaient pas des casques de sécurité. Petra, lors de son expédition dans le rover pressurisé, a eu la malchance de se cogner quand le véhicule a rencontré une bosse plus prononcée que les autres… et le dôme du casque a cruellement souffert de cette expérience. Lors de notre chevauchée dans deux jours, les chutes en ATV seront donc à éviter à tout prix.

Mise à part cette tentative infructueuse de la part de Brent, Dave et Marc, la journée a été très calme. On commence à sentir que la fin de notre rotation approche. Les stocks de nourriture se font plus réduits, la planification est faite pour les quelques jours restants, et on commence à penser aux préparatifs pour désactiver la station pour l'été.

De mon côté, j'ai pu rédiger trois portraits, ceux de Brent, Petra et Elia. Il ne me reste plus que celui de Mark, que je compte faire demain, et aussi le mien, car personne ne peut le faire à ma place !

Quelques tensions commencent à apparaître au sein du groupe. Elia a en effet tendance à être perfectionniste ou insistant sur certains points, et ceci semble agacer Brent, ainsi que Dave ou même son amie Simone. J'ai aussi cru comprendre que Mark n'était pas au sommet de sa popularité car son utilité dans les différentes activités n'est pas évidente, et son manque d'initiative ne cadre pas avec les autres membres du groupe. Bien entendu, étant donné que la mission tire à sa fin, aucun de ses problèmes ne débouchera sur un conflit, mais cela illustre bien la difficulté de construire une équipe capable de travailler pendant trois ans dans de bonnes conditions.

Consultez le compte-rendu officiel du 6 mai (MDRS Log Book) sur le site de la Mars Society. La page est en anglais.

Joan Roch - mai 2003