Mars sur Terre

accueilmdrs 18 • 2003.04.30

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Longue sortie avec les ATVs

Une vue de notre « Hab » au départ de notre balade En route vers Skyline Rim Simone et Dave au bord d'un petit canyon Deux explorateurs retournent vers les ATVs Simone prélève un échantillon de dépôt de sel Simone prélève un autre échantillon Skyline Rim Joan, Simone et Dave décidant de la prochaine destination Vue générale des environs de Skyline Rim Comment s'amuser avec sa combinaison spatiale

[2003.04.30] Ce matin, premier réveil en simulation complète. En effet, hier, à midi, nous sommes passés d'une simulation partielle (certaines tâches extérieures se faisaient sans combinaison) à une simulation totale : toute activité extérieure doit se faire en combinaison. Une seule exception : les travaux dangereux ou très salissants, comme changer l'huile du générateur. Pour cela, deux 'mutants' capables de respirer l'air martien ont été sélectionnés : Joan et Mark.

Mis à part le 'mode mutant' que j'utilise deux fois par jour pour le générateur, j'ai tout de même enfilé ma combinaison aujourd'hui pour aller faire notre première EVA avec les véhicules tout-terrain. Pour cette sortie, Simone était à la recherche de dépôts de sel, tandis que Dave faisait une première reconnaissance des environs à l'aide de son récepteur GPS. Moi, j'étais le photographe !

Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres et effectué une sortie de presque trois heures et demi. Et le paysage était vraiment impressionnant : le mur de Skyline Rim délimitait notre horizon, d'abord assez lointain. Plus tard pendant la sortie, nous avons pu atteindre le pied des falaises et admirer ces formations rocheuses.

Ces ATVs sont vraiment très pratiques, et peuvent rouler sur des terrains très accidentés ou encore monter et descendre des pentes particulièrement raides. Avec un choix de deux ou quatre roues motrices et une transmission automatique, le maniement est très simple et permet de découvrir de superbes paysages en seulement quelques minutes de route.

Après notre retour en milieu d'après-midi, tout le monde était assez fatigué, et chacun est resté très calme, à rédiger les rapports journaliers : rapport du commandant, rapport géologique, biologique, ingéniérie, eau, serre. Ces rapports sont transmis par courrier électronique à une équipe de support qui se charge ensuite de les mettre en ligne sur le site de la Mars Society au jour le jour.

C'est également à cette équipe de support que j'envoie une sélection de photos avec légende, pour leur permettre de faire un mini-reportage photo de chaque journée passée à la station, et de le publier sur le web.

Après le repas du soir, préparé par Petra et Simone cette fois, nous avons parcouru une collection de CVs envoyés par les volontaires potentiels pour ces missions dans le désert. Disons que certains CVs ont provoqués des crises de fou rire général, surtout les candidatures de plusieurs japonaises, dont l'anglais traduit mot à mot donne des résultats étonnants !

Demain, Dave repart en EVA, mais cette fois avec Elia et Petra, pour chercher d'autres sites potentiellement intéressants pour leurs expériences de biologie. Je vais donc être enfermé une bonne partie de la journée (sauf en 'mode mutant') et avoir un peu de temps libre. Je vais devoir faire une heure d'exercice physique, tel que prévu par les documents de la NASA, et appliqués le plus fidèlement possible pendant notre mission.

Sinon, je vais avoir un peu de temps libre que je compte employer pour interroger un peu plus mes compagnons et ainsi pouvoir vous les présenter un peu moins superficiellement. Demain, je vais aussi en profiter pour vous expliquer comment fonctionne la vie courante dans le « Hab », à sept personnes. En tout cas, tout se passe très bien entre nous, et l'ambiance s'améliore de jour en jour, au fur et à mesure que l'on partage des expériences communes et que l'on apprend à mieux se connaitre.

Et, pour la première fois depuis mon arrivée sur « Mars », je vais me coucher tôt ! Bonne nuit et à demain.

Consultez le compte-rendu officiel du 30 avril (MDRS Log Book) sur le site de la Mars Society. La page est en anglais.

Joan Roch - avril 2003