Mars sur Terre

accueilmars society

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

La Mars Society

Logo de la Mars Society Robert Zubrin, fondateur de la Mars Society La Flashline Mars Arctic Research Station La Mars Desert Research Station EuroMARS en exposition au planétarium Adler de Chicago Dessin d'étude pour la base australienne Mars-Oz Dessin d'étude pour le satellite Translife le Michigan Mars Rover

Cette organisation internationale, fondée par Robert Zubrin en 1998, a pour objectif d'explorer la planète Mars, en organisant des expéditions habitées financées de manière privée. Les premières activités mises en place se concentrent sur la simulation de missions à partir de bases construites dans des environnements géologiques semblables à ceux rencontrés sur la planète rouge.

Comptant 3 000 membres dans plus de quarante pays, l'organisation fonctionne grâce au dons en temps, en argent et en matériel de ses volontaires et de ses commanditaires.

Les objectifs à long terme de la Mars Society suivent le plan Mars Direct, établi en grande partie par Robert Zubrin à la demande de la NASA. Ce plan, rejetté pour des raisons principalement politiques, prévoit que Mars peut être conquis avec les technologies existantes d'ici 10 ans. La clé résiderait dans l'exploitation des ressources locales une fois sur Mars plutôt que de transporter le carburant nécessaire au voyage de retour.

FMARS et MDRS
Le premier projet d'envergure de la Mars Society consistait à construire une base, point de départ pour des simulations de missions habitées sur la planète rouge. La première base a été achevée en 2001 : la Flashline Mars Arctic Research Station ou FMARS, située dans le Grand Nord canadien. Cette station fonctionne désormais chaque année pendant l'été.

Pour enrichir l'expertise acquise par les simulations menées dans FMARS, une deuxième base a été installée dans le désert au sud de Salt Lake City (Utah) en 2002 : la Mars Desert Research Station ou MDRS. Cette station est occupée huit mois par an par des équipes se succédant toutes les deux semaines. Les simulations menées depuis FMARS et MDRS totalisent maintenant plusieurs milliers d'heures.

Une troisième base, EuroMARS, devrait bientôt voir le jour en Islande, sous la responsabilité de la division européenne de la Mars Society. En Australie, une quatrième expérience de ce genre, Mars-Oz, est également installée par la division australienne.

Les prochains projets sont encore plus ambitieux.

Translife
Il s'agit de construire une petite capsule destinée à accueillir des souris. Cette capsule et ses occupants seront ensuite envoyés en orbite terrestre pour quelques semaines, la capsule étant en rotation pour recréer une gravité réduite, égale à celle de Mars. Cette expérience permettra de déterminer les effets biologiques de la gravité martienne. Ces recherches sont inédites puisque les travaux menés par les agences gouvernementales ne portent pour le moment que sur l'absence de gravité.

Véhicule pressurisé
Dans le prolongement des activités de FMARS et MDRS, ce projet propose d'améliorer la mobilité des futurs explorateurs en leur offrant un véhicule pressurisé. Un tel engin permettrait en effet d'effectuer de longues sorties de plusieurs jours, chose impossible avec une simple combinaison spatiale d'autonomie limitée.

Pour plus d'information sur la Mars Society, veuillez consulter le site internet de l'organisation : http://www.marssociety.org.

Joan Roch - juin 2004