Mars sur Terre

accueil • internet

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Internet

Le site Mars sur Terre s'est révélé être un excellent outil pour informer le public à propos des activités de la Mars Society. Remplaçant un journal de bord mis en ligne à l'occasion de ma première mission en 2003, le présent site a été mis en ligne en juin 2004, juste avant ma deuxième mission dans l'Arctique. Il reçoit des milliers de visiteurs chaque mois.

Des milliers de visiteurs
[juillet & août 2004] Entre le 1er juillet et le 31 août 2004, le site Mars sur Terre a reçu la visite de 1 800 personnes, pour un total de 12 000 pages visionnées. Fait remarquable, environ 10% de ces visites ont duré plus de 30 minutes. (…)

 

La tendance se maintient
[septembre 2004] Entre le 1er le 30 septembre 2004, le site Mars sur Terre a reçu la visite de 1 000 personnes, pour un total de 5 600 pages visionnées. Ces chiffres sont comparables à ceux relevés en pleine mission FMARS 09, en juillet et août. (…)

 

Recul marqué
[octobre 2004] Malgré un recul de 30% par rapport aux trois mois précédents, le mois d'octobre affiche des statistiques de visite honorables pour un site dont les mises à jour se limitent désormais à des ajouts dans la section Relations publiques. (…)

 

Nouveau lectorat
[novembre 2004] Après cinq mois d'existence, le site semble entrer dans une nouvelle phase : les visiteurs sont toujours nombreux mais passent beaucoup moins de temps sur le site, revenant pour s'informer des mises à jour. (…)

 

5 000 visiteurs par mois
[mars & avril 2005] Depuis la mise en ligne de Mars sur Terre - Le film, le nombre de visiteurs sur le site a connu une augmentation importante. Le site se situe également en meilleure position dans les moteurs de recherche comme Google. (…)