Mars sur Terre

accueilfmars 09 • 2004.07.17

Accueil
Image du jour
Nouvelles
MDRS 18 - Journal de bord
FMARS 09 - Journal de bord

Références
La planète Mars
La Mars Society
Base FMARS - Arctique
Base MDRS - Utah
Principes de simulation
Sites / Livres

Documents
Photos
Audio / Vidéo

Relations publiques
Conférences
Médias
Internet

Contacts
Coordonnées
Qui suis-je ?

Première semaine de simulation : bilan

Ákos assiste Blazej pour installer la radio sur sa combinaison Blazej et Ákos aident Louise à ajuster son sac à dos, une tâche singulièrement difficile Après une longue préparation, l'équipe est enfin prête à partir Judd en train de mettre au point un système de prise de vue à 360°… avec des moyens de fortune La neige fond, transformant le sol en boue La température de ce cours d'eau a augmenté de 2°C en une journée Shannon compte les (rares) plantes se trouvant le long d'une ligne Shannon, la biologiste, en train de prendre une photo d'une plante pour un de ses travaux Tous les scientifiques rassemblés pour négocier avec Jason les objectifs des sorties de la semaine prochaine Le Soleil de minuit, un spectacle dont personne ici ne se lasse jamais

[2004.07.17] Nous terminons notre première semaine de simulation. Malgré les problèmes d'organisation, la fatigue, les pannes et une météo souvent déconcertante, les progrès accomplis en sept jours sont remarquables.

Au cours des sept derniers jours, l'équipe s'est transformée. D'un assemblage artificiel de personnalités et de compétences, le groupe affiche maintenant une excellente cohésion. Chacun a contribué à l'amélioration de la simulation en suggérant des procédures plus efficaces ou en modifiant le matériel disponible. Les rôles sont bien définis, les tâches réparties.

Nous arrivons maintenant à effectuer deux sorties par jour, donnant ainsi l'occasion à tous les scientifiques de l'équipe de conduire leurs travaux. Relevés géomagnétiques pour Louise, analyse géologique du cratère pour Ákos, recherche de microfossiles pour Blazej et statistiques sur la flore arctique pour Shannon.

Bien entendu, plusieurs aspects d'une véritable mission habitée ne peuvent être reproduits. La Flashline Mars Arctic Research Station (FMARS) n'est pas un vaisseau spatial. Les combinaisons sont conçues de manière très ingénieuse, mais demeurent un costume. Pour différentes raisons, certaines recherches sont même parfois effectuées sans combinaison.

Mais la technologie n'est qu'une facette du problème. La simulation permet surtout de mettre en pratique des manières de travailler et de communiquer.

Les réunions, avant et après chaque sortie, informent toute l'équipe de la nature du terrain, des problèmes rencontrés, des leçons apprises. Les erreurs ne sont pas commises deux fois. Les discussions permanentes mènent à la mise en place d'un vocabulaire commun. Les forces et les faiblesses de chacun sont reconnues et la confiance entre les membres de l'équipe augmente.

En une semaine, l'équipe a effectué 10 sorties et parcouru 114km sur un terrain difficile. Même si la simulation comporte des limites, elle démontre que le but poursuivi par la Mars Society est fondé : l'exploration approfondie de la planète rouge ne peut-être faite que par des humains.

Comme le résume dans son journal de bord notre commandant Jason Held : « Je pense aux fantastiques robots Spirit et Opportunity, travaillant sur Mars actuellement. Ils ont parcouru 5km en sept mois d'exploration. Pour un roboticien comme moi, ces machines sont une réussite indiscutable. Mais face à l'équipe de FMARS-9, il n'y a aucune comparaison. »

Si le facteur humain est le facteur de réussite le plus important, il peut aussi tout faire échouer. Il reste deux semaines de simulation. Le groupe va continuer à évoluer. A suivre…

Consultez le compte-rendu officiel du 17 juillet (FMARS Daily Reports) sur le site de la Mars Society. La page est en anglais.

Joan Roch - juillet 2004